web counter

cristoraul.org " El Vencedor Ediciones"

 

L'HISTOIRE DIVINE DE JÉSUS-CHRIST

CHRIST RAOUL Y&S

LIVRE TOISIÈME

LA CRÉATION DE L'UNIVERS SELON LA BIBLE

GENÈSE:

UNE INTRODUCTION À LA COSMOLOGIE DU 21E SIÈCLE.

 

Au commencement, Dieu créa les Cieux et la Terre.

La Terre était confuse et vide, et les Ténèbres couvraient la face de l'Abîme,

Mais l'esprit de Dieu planait au-dessus de la surface des eaux.

Dieu a dit : "Que la lumière soit", et la lumière était là.

 

PROLOGUE

L'HISTOIRE DE LA CRÉATION DE L'UNIVERS.

DÉCLARATION DE PRINCIPES

PREMIÈRE PARTIE

CRÉATION DE LA LUMIÈRE DE LA GENÈSE

AU COMMENCEMENT ÉTAIT DIEU.

CRÉATION DE LA TERRE .

CRÉATION DE LA BIOSPHÈRE .

CRÉATION DE LA CROÛTE .

CRÉATION DE L'ATMOSPHÈRE PRIMORDIALE .

CRÉATION DE LA LUMIÈRE

DEUXIÈME PARTIE

CRÉATION DU FIRMAMENT DES CIEUX

RÉCAPITULATION GÉO-HISTORIQUE

PREMIÈRE LOI DU COMPORTEMENT DE L'UNIVERS

ET LE VERBE EST DIEU

CRÉATION DU FIRMAMENT

TROISIÈME PARTIE

CRÉATION DE L'ÉCHELLE DES ÉLÉMENTS NATURELS

DEUXIÈME LOI DU COMPORTEMENT DE L'UNIVERS

QUATRIÈME PARTIE

CRÉATION DE LA BIOSPHÈRE.

CRÉATION DES CONTINENTS ET DES OCÉANS

 

CINQUIÈME PARTIE

CRÉATION DE L'ÉCOSPHÈRE

SUBLIMATION DU MANTEAU DE GLACE

CRÉATION DE L'INTERRELATION BIOSPHÉRIQUE

SUBSTRAT ÉCOSPHÉRIQUE AUTONOME

THÉORIE DES ANNEAUX GÉOPHYSIQUES

THÉORIE DU SYSTÈME DE FLOTTABILITÉ SISMOLOGIQUE

SIXIÈME PARTIE.

CRÉATION DU SYSTÈME SOLAIRE

LA SYSTÉMATIQUE FINISTE APPLIQUÉE (STRUCTURE DYNAMIQUE DU SYSTÈME SOLAIRE).

SEPTIÈME PARTIE.

CRÉATION DES CIEUX

LE PRINCIPE COSMOLOGIQUE GÉNÉRAL

L'ESPACE COSMOLOGIQUE GÉNÉRAL

L'INGÉNIERIE ASTROPHYSIQUE DE LA CRÉATION

 

LES NOUVEAUX CIEUX ET LA NOUVELLE TERRE.

SECTION 1 (STARWEB) : DISTRIBUTION DE LA MATIÈRE ASTROPHYSIQUE DANS LA VOIE LACTÉE

SECTION 2 (NEBULAWEB) : LE MONDE DES NÉBULEUSES

SECTION 3 (UNIVERSUM) : LE GROUPE LOCAL

 

INTRODUCTION À LA CRÉATION DE L'UNIVERS SELON LA GENÈSE

 

Voici le secret le mieux gardé du monde. Pendant les 3 500 ans qui se sont écoulés depuis Moïse jusqu'au Christ Raoul, il n'a été permis à aucun être humain d'ouvrir le Sceau par lequel DIEU YAVE s'est arrangé pour que l'Histoire de la Création des Cieux et de la Terre reste hors de portée de l'intelligence des millénaires ; jusqu'au Jour où, dans Sa prescience désignée, il est entendu.

Lorsque ce Sceau est ouvert, et que le Hiéroglyphe écrit par Moïse est exposé pour être lu devant toutes les nations, l'Intelligence de DIEU YAVEH LE CREATEUR, est magnifiée à l'infini, d'autant plus que les sages et les génies de tous les âges ont essayé d'ouvrir ce Sceau, de lire son Contenu, et n'y sont pas parvenus. L'intelligence de YAVEH DIEU LE CRÉATEUR est d'autant plus élevée et inaccessible lorsqu'on voit que l'homme à qui la gloire d'ouvrir ce Sceau et de lire son Contenu a été donnée à toutes les nations n'est qu'un homme dont le savoir ne dépasse pas les études élémentaires naturelles à son âge et à son peuple.

Il est évident que la force à surmonter par cette introduction est multipliée par le nombre d'hommes qui, frustrés par leur incapacité à ouvrir le Sceau de la Genèse, se sont mis d'accord avec eux-mêmes pour déduire cette impossibilité du fait que le récit biblique de la Genèse n'est rien d'autre qu'"une métaphore sans aucun contenu scientifique".

L'intelligence humaine ayant été créée pour s'élever à l'image de l'intelligence divine, comme nous le lisons, "faisons l'homme à notre image et selon notre ressemblance", cette frustration ne pouvait que faire naître une vision de l'origine de l'Univers née pour étouffer l'ignorance humaine et maintenir à flot "la toute puissance de la Raison scientifique". Le fruit de cette dualité émotionnelle a mis au monde une cosmologie sans Dieu, défensive dans un premier temps, et offensive, c'est-à-dire anti-créationniste, par la suite, afin de sauver la grandeur humaine sur "la mort de Dieu".

Or Dieu ne ment pas ; ce n'est pas en vain qu'Il a dit de Lui-même : "Je suis la Vérité". Ainsi, ayant écrit sous forme hiéroglyphique la Mémoire de la Création de notre Univers, pour la raison même de l'Impossibilité de pénétrer son Texte, sans la Main de son Auteur, et parce que l'Impossibilité se manifeste dans la Chute de la Science du 20ème siècle dans les abîmes du Nazisme et du Stalinisme, cette Impossibilité est devenue une Promesse d'Ouverture, à réaliser, grâce au Christ, à une date connue de Lui seul.

En bref, que le Sceau devait être ouvert et que le Mystère de son Contenu devait être mis en lumière.

Or, l'athéisme scientifique du dix-neuvième siècle ayant évolué vers la cosmologie du vingtième siècle, et le vingtième siècle ayant construit une structure artificielle pour l'édifice irréel de son image fictive de l'Univers dans le Temps et l'Espace, le choc entre une telle version artificielle et fictive et la véritable image de l'Univers, ici ouverte, doit logiquement faire des étincelles.

Disons que le besoin de fonder sur des principes pseudo-scientifiques une image cosmologique sans aucun support dans la structure de la Réalité a fait naître, autour de ce château en l'air qu'était le CSXX, toute une religion néo-païenne, les universités pour les temples et l'Académie des Sciences pour le Vatican, démontrant ainsi, même dans son athéisme, que toute structure humaine qui aspire à être invincible doit suivre le modèle que le Christ a fixé dans la vie : l'Eglise catholique.

Dans leurs aspirations à l'immortalité, tant le troisième Reich que le parti marxiste-léniniste-stalinien n'ont pas hésité à adapter la structure catholique à leurs partis. L'athéisme anti-créationniste du CSXX n'allait pas être moindre, ni manquer de porter cette copie à la perfection, d'autant plus que parmi ses maçons se trouvaient les génies qui ont donné naissance à l'ère atomique.

La tâche de Dieu au cours de ce siècle n'est pas une mince affaire, ni une petite affaire.

Mais c'est dans l'impossibilité que l'Omniscience et l'Omnipotence divines se manifestent dans leur véritable nature infinie et éternelle.

Quant à l'aspect littéraire, on peut me reprocher les défauts que cette Introduction peut avoir. Étant une introduction, elle n'implique pas l'infaillibilité ou le dogme. Cependant, ses fondations ayant été posées par le Créateur du Ciel et de la Terre lui-même, toute rupture de ces fondations revient à rouvrir la porte aux guerres mondiales.

Au fil des ans, ma réflexion s'est développée. Le substrat d'origine demeure.

La lecture de cette Introduction n'est ni facile, ni complexe ; je ne prétends pas non plus accommoder mon style aux lois du commerce. C'est d'autant moins facile pour moi, à cause de la structure artificielle pathologique dans laquelle la Cosmologie du vingtième siècle a protégé la pathologie intellectuelle de l'athéisme de la classe scientifique.

Nombreux sont les génies qui ont utilisé le dos de Newton comme levier vers la démence cosmologique d'Einstein.

Faisant fi des révolutions technologiques et scientifiques des deux derniers siècles, les héritiers de ce Système Cosmologique, fondé sur une Hypothèse dont la grandeur consistait à avoir inventé un Univers n'existant que dans leur tête, les Astronomes de nos jours préfèrent continuer à travailler les yeux fermés sur les Données Technologiques de la Radioastronomie Contemporaine plutôt que de compromettre l'avenir de ce Merveilleux édifice Cosmologique créé dans sa folie par le génie anti-créationniste Pro-Guerre Mondiale du 20ème siècle. Le résultat a été une décision suicidaire ; à savoir, mieux vaut vivre sous les décombres que, sous le poids de l'évidence, devoir signer la Démolition de la Religion de l'Athéisme du 20ème siècle.

Pourtant, la Vérité Divine est Invincible. Pas à ce seul niveau, mais à tous les niveaux, une leçon que les génies des 19ème et 20ème siècles auraient dû apprendre en ouvrant les pages des livres de l'Histoire du Christianisme. Malheureusement, ils ont préféré ouvrir le Livre des Guerres et ajouter deux guerres mondiales à la santé et à la gloire de l'athéisme scientifique et du matérialisme anti-chrétien, dont la permanence idéologique porte enfin ses fruits définitifs : la guerre globale et fatale.

Malgré l'évidence de l'indestructibilité de la vérité biblique, dans leur pathologie de l'intellect, les communautés scientifiques du 20ème siècle ont préféré la liberté qui vient de la folie à la liberté qui vient de la vérité divine. Contre les fondements mêmes de la logique de la pensée, ils ont élevé l'impossibilité de démontrer une fausseté au rang de "preuve toute-puissante de sa véracité". Et dans cette consécration de la stupidité scientifique, élevée sur l'autel des universités, les pères de l'ère atomique ont béni la guerre comme le droit naturel des forts contre les masses des faibles.

Les successeurs de ceux qui se sont élevés contre le joug d'une Église, dans leur amour pour la vérité divine surprotectrice, n'ont pas hésité à remettre leur cou au collet des États, qu'ils ont servis comme des chiens fidèles jusqu'à ce qu'ils les conduisent sur les champs de bataille du 20e siècle. Abhorrant la chair et le sang du Christ comme le Banquet qui nourrit l'esprit humain, les classes scientifiques, au service d'un asservissement dévoué à leurs maîtres politiques, ont choisi la chair et le sang des centaines de millions d'êtres humains qui ont été sacrifiés à la vérité pathologique du 20ème siècle.

Bons maîtres, ils ont engraissé leurs chiens et aiguisé leurs crocs en vue de dévorer des centaines de millions de têtes humaines au 21e siècle. D'où l'on voit que si la folie n'est pas arrêtée à sa source, et entretenue dans son enfance, la Can se transforme en Dragon, et de la bouche qui était censée être la sagesse sort le feu de l'enfer.

Avec les nations traitées comme du bétail, la Bête politique menace à nouveau la Race humaine avec la Can de la Communauté scientifique mondiale à ses côtés ; affamée et assoiffée de sang et de chair humaine, la Puissance a commencé à répandre son ombre de mort sur la Plénitude des Nations. Incapables de voir l'avenir de la vie sur Terre sur de nouvelles bases, le Maître et son chien infernal ont invoqué la Mort comme porte d'entrée du 22e siècle. Le nuage d'extinction de centaines de millions d'êtres humains comme mesure de rééquilibrage de la masse démographique a commencé.

Mais ce n'est pas nouveau et il ne faut pas en avoir peur. L'Histoire du Cosmos a à son actif l'existence de mondes sans nombre qui sont tombés dans la Poussière lorsque dans leur folie ils ont cru pouvoir contenir la Mort en s'alliant à sa Force comme instrument de survie. C'est l'Horizon qui, sur la scène des Millénaires, nous a apporté la Chute du Monde du Premier Homme.

Créée libre, cette Première Génération Humaine a voulu faire de sa liberté une hache de guerre contre Dieu en croyant que la Liberté Divine était un ciseau de répression de sa liberté. Haïssant Celui qui leur a donné la Vie, ils ont obtenu pour tous l'Abandon du Monde par leur Créateur, qui, voyant la fin à laquelle mène une telle folie, leur a fait connaître cette fin : "Tu es poussière, et tu retourneras à la poussière".

Telle a été la feuille de route qui a suivi la croissance de la vie humaine sur Terre depuis ce jour jusqu'à aujourd'hui. Les guerres ont été sans nombre, les génocides ont dépassé tout compte, les massacres dépassent notre imagination. La folie de la guerre civile mondiale fratricide est notre pain quotidien depuis qu'une génération a cru que la liberté du Créateur est un pouvoir répressif qui contraint, restreint et annule la liberté de sa création. Selon cette folie, Dieu le Père crée ses enfants pour les dévorer et se nourrir de leur chair et de leur sang.

La pathologie maléfique de l'athéisme du 20e siècle n'est rien d'autre que la transformation des anciennes religions démoniaques en leur version scientifique. Esclave de la science du 20ème siècle au pouvoir politique, ses doctrines et idéologies ont jeté les nations dans les fournaises des guerres mondiales. Aliéné de son Origine Divine, l'Homme est resté un animal soumis à la loi d'une Jungle Infernale qui même dans le monde des bêtes n'a pas sa place.

Ce fut la gloire de l'athéisme scientifique du 20e siècle : l'instrument de génocide et de géocide le plus puissant jamais placé entre les mains du pouvoir des politiciens contre les nations. En ce 21e siècle, la fin logique et naturelle à laquelle mène l'athéisme scientifique mondial est l'extinction de toute vie sur Terre ; dans cet acte final, la Can et son Maître élèveront leur nature au Divin.

Ceux qui ne peuvent élever leur Intelligence au niveau de l'Acte créateur divin, ont trouvé dans l'Acte destructeur leur véritable vocation, leur nouvelle nature : la création d'un homme à l'image et à la ressemblance de Satan.

Dans cette introduction, nous verrons la véritable origine de notre Univers et la nature astrophysique de son édifice polyconstellaire. Que personne ne croie que Dieu ayant élevé l'Homme à l'image de son Fils, la fin vers laquelle mène la religion de l'athéisme scientifique sera atteinte.

Cette introduction est le début de l'extinction toute puissante de l'athéisme scientifique du vingtième siècle. La génération du 21e siècle des enfants de Dieu tient pour une Abomination et abhorre par conséquent l'héritage du 20e siècle sous tous ses aspects et toutes ses formes, tant au niveau des Sciences cosmologiques qu'au niveau des Sciences politiques et historiques. Dans le domaine de la première, les données stockées dans la mémoire astronomique du 21e siècle se lèvent pour écraser ce château dans les airs qu'était le CSXX.

La vérité est la suivante : La Structure Dynamique de notre Ciel, ce Firmament des Cieux qui chaque nuit ouvre nos yeux aux immensités de sa Création, pour des raisons de Barbarie Sociale Historique des hommes aliénés de la libre contemplation, esclaves qu'ils sont d'un Système Social Animal fondé précisément sur ce Système Cosmologique du sein duquel sont nés tous les Maux du 20ème siècle ; Lorsque nous étudions les Données Physiques que nous fournit l'Astronomie Naturelle, nous découvrons un édifice infiniment beau dont les Fondations nous ouvrent à l'Existence d'une Sagesse Créatrice établie sur l'Omniscience illimitée d'un Être Tout-Puissant dont la Force a été mise au Service de l'Arbre des Sciences de la Création des Univers, dans l'Activité duquel son Être acquiert les Propriétés Naturelles qui sont propres au Créateur du Cosmos : Sagesse et omnipotence.

Il est donc logique que, face au "être ou ne pas être" du CSXX en tant que religion de la science, les astronomes de nos jours continuent à fermer les yeux sur les preuves que les Données astrophysiques universelles mettent sur la table. Dans ce contexte, mon travail consiste à rendre simple le difficile et à montrer que la Lumière qui aveugle les yeux est la Lumière qui ouvre l'Intelligence de la créature humaine à l'Image de l'Intelligence Divine de son Créateur.

La vérité est que la communauté scientifique, entraînée par l'inertie des idéologies des siècles passés dans l'abîme de la déshumanisation de la réalité humaine, préfère encore travailler dans des conditions animales par peur de vivre la Liberté à l'Image et à la Ressemblance du Divin ; une Liberté qui surmonte tout et affronte les problèmes de l'Espace et du Temps avec la conscience victorieuse de celui qui a appris que Vivre est une Aventure, une Epopée en progression constante et continue vers un Horizon qui découvre sa nature à mesure que l'on s'approche du But. Selon les mots de notre Créateur, Dieu le Fils unique, notre Roi et Seigneur, notre Père et Maître : "Chaque jour apporte son propre labeur".

Je comprends qu'après avoir travaillé dans ce Domaine de la Création de notre Univers avec la constance de celui qui a consacré sa vie à recréer l'Image Véritable de nos Cieux et de leur Relation dans l'Espace et le Temps avec le Cosmos dans lequel il a été créé, entraîné mon intelligence à travailler avec des images simples soutenues par des Données Astronomiques Naturelles, je comprends qu'il est nécessaire de partir d'un Principe Universel clair qui ne laisse aucune place au doute et sert de Pont entre les CSXX et cette Introduction aux CSXXI.

Pour répondre à ce besoin, je dirai dès à présent que cette Introduction est ce que son titre indique "Une Introduction".

Celui qui ouvre la Porte a fait son travail ; c'est à ceux qui entrent de continuer à travailler et à actualiser la Pensée Cosmologique et Astrophysique afin que les Nouvelles Générations puissent évoluer dans les siècles à venir sur un terrain nourri par un Arbre des Sciences Créatrices dont le Fruit vit sous la Loi de la Vie et non sous la Loi de la Mort.

Quant à l'Origine du Cosmos, établissant ici le Commencement de notre Univers comme une œuvre postérieure à la Création du Cosmos, et un Cosmos qui a été créé pour être le Champ de Matière Première à partir duquel son Créateur utilise pour la Création de Nouveaux Univers, cette Origine Cosmologique a eu lieu dans une Transformation Massive de la matière astrophysique en énergie cosmique ; énergie globale qui, étant redirigée dans des champs d'énergie spatio-temporels, a commencé son Voyage de retour dans la matière astrophysique.

Fondamentalement, ce Big-Bang originel continue de se produire aux frontières du Cosmos, où l'énergie cosmique créée par les galaxies est collectée par les champs d'énergie de l'espace-temps, transformant l'énergie en matière. Ainsi à l'infini et pour l'éternité ; d'où l'expansion naturelle ad eternum et ad infinitum du Cosmos.

La création des galaxies est un continuum sans fin que le Créateur du Big-Bang originel alimente en étendant l'espace limite de sa création au fur et à mesure que le temps s'écoule dans l'éternité.

Ce n'est donc pas une coïncidence si la révolution radioastronomique que nous vivons ajoute, continue d'ajouter de nouvelles galaxies à celles déjà détectées, et repousse les frontières du Cosmos car ce nouvel ajout ouvre nos yeux sur une expansion étrangère à toute contraction cosmologique finale.

Tout comme l'Éternité, l'Infini et Dieu n'ont ni commencement ni fin : ainsi la Création est venue à la Lumière pour rester à jamais.

Au contraire, nier l'Expansion à l'Infini du Cosmos sur l'affirmation d'une Contraction à commencer quelque part sur la ligne de l'Eternité ; c'est se livrer à la science-fiction ; c'est revenir à l'époque du sophisme de CSXX, quand une Hypothèse était Loi tant que sa Fausseté n'était pas démontrée. La fausseté des CSXX ayant arrosé les champs de la Terre pendant deux guerres mondiales, persister dans un tel sophisme revient à déclarer une guerre ouverte contre l'humanité, contre la Vie et contre Dieu.

Et pour conclure ce Prologue, l'observation en direct de l'évolution qu'ont connue les sciences astronomiques, et les sciences physiques en général, au cours de ces 40 dernières années, est une source d'étude de ressources intellectuelles favorables à la construction d'une Pensée claire et sans faille sur l'Image Naturelle qui correspond à notre Ciel et à notre Terre. Il ne fait aucun doute, à ce stade de notre histoire, que l'image que les sciences géologiques et astronomiques projettent sur l'homme affecte sa position par rapport à sa civilisation et son attitude vis-à-vis de l'Univers.

Vouloir jeter le bébé avec l'eau du bain, imputer ses propres maux à une force extérieure à son propre système, est une ressource pathologique qui, comme le montre clairement la réalité historique dans laquelle nous nous trouvons actuellement, ne mène nulle part, ou plutôt, elle mène à un endroit très précis : la destruction de la race humaine.

Le rôle joué par les sciences naturelles dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale est un mea culpa qui traîne dans l'air comme une dalle sur une tombe.

La relation entre la Connaissance et le Comportement est une loi parfaitement assumée par les sciences depuis les jours les plus éclairés de l'Ethologie, pour ne pas remonter trop loin dans le temps ; se demander maintenant quel rôle a joué l'Athéisme Scientifique dans les Conflits Mondiaux du 20ème siècle n'est pas un argument clé qui nous aidera dans la construction du Nouveau Modèle Social qui appelle au passage et au dialogue.

La part de l'athéisme scientifique dans la structure mentale du 20e siècle, qui a déterminé les grandes guerres mondiales, ne fait aucun doute. À moins, bien sûr, qu'ils ne veuillent que nous soyons tous non seulement aveugles mais aussi sans cervelle.

Personnellement, je ne crois pas que le Mal ait été conscient. Mais une fois la Conscience acquise, les conséquences de la Liberté ne peuvent être attribuées à l'Impossibilité d'ouvrir un Sceau que Dieu a gardé fermé en raison d'une Sainteté prédestinée pour ce Siècle. Il n'y a donc pas de condamnation, et il ne m'appartient pas de juger les penseurs des derniers siècles.

La Vérité est au-delà du jugement sur les autres ; il est dans sa Nature de libérer ceux qui ont vécu enfermés dans l'obscurité d'un Silence provenant d'une Nécessité Universelle de Salut.

J'ouvre ainsi la Porte qui est restée fermée pendant 3 500 ans, afin que les hommes puissent voir avec les yeux de l'Intelligence la Gloire de notre Divin Créateur, à l'Image de l'Intelligence duquel toute Vie dans l'Univers est créée ; et à la santé de la Libération de la Plénitude des Nations des forces que l'Ignorance née de la Chute du Premier Homme a déchaînées sur tous les peuples de la Terre.

Mais d'abord, j'importerai dans ce Prologue quelques images avec lesquelles soutenir l'argument ci-dessus sur l'Expansion constante du Cosmos ; Expansion qui à son tour souligne la pensée de l'Astronomie du 21ème siècle sur un Cosmos étranger à toute mesure humaine, et un esclave des équations mathématiques nées pour tuer le temps de ses auteurs.

Le fait que la révolution radioastronomique de la fin du dernier quart du 20ème siècle et du premier quart de notre siècle nous révèle est le suivant : la multiplication de la Matière Cosmologique est une réalité constante qui n'a pas de Fin, une réalité qui à chaque décennie qui passe nous affirme dans la Création de la Matière qui se déroule aux frontières du Nouveau Cosmos, un Nouveau Cosmos dont l'Origine est Dieu, le Père de Jésus-Christ, dont l'irruption du Bras Créateur dans le Mouvement Cosmologique a déterminé la structure actuelle d'Expansion à travers l'Éternité des Amas Galactiques, ensemençant ainsi avec eux l'Espace Infini occupé par l'Ancien Cosmos contre lequel, comme le raconte l'Histoire Divine de Jésus-Christ, ce Dieu Incréé s'est levé pour lui donner une Fin et réduire toute sa Matière en Poussière.

Afin de baser les mots sur les images, je laisse ici le Lien vers le Catalogue Abell des Amas de Galaxies, de la promenade visuelle duquel on déduit que la structuration du Cosmos en boîtes géométriques planifiées fermées, bien que soumises au Mouvement Brownien, n'est qu'une commodité mentale, nécessaire pour une cartographie de poche, mais en aucun cas soumise à des lois nées dans le giron de la mesure humaine. L'homme n'est pas la mesure de l'univers, la mesure de la création est Dieu, son Créateur, à la nature incréée duquel se conforme l'origine du nouveau cosmos. Mais nous reviendrons sur ce sujet dans un chapitre ultérieur.

Dans la section consacrée à l'astronomie visuelle, vous disposez de centaines de photos classées dans des catalogues astronomiques ; et dans l'ASTROMUSÉE DE YAVEH, la galerie Y&S "Les merveilles de l'Univers", selon leur beauté.

Hubble a placé sur Internet des images qui valent chacune mille mots ; des images qui nous offrent une description spectaculaire de l'expansion vers l'infini que subit la Création. Toute argumentation sur l'origine de cette expansion qui aliène son Créateur divin comme sa source conduit notre pensée dans l'abîme de la folie qui, tôt ou tard, comme elle l'a fait auparavant, nous ramènera à la guerre mondiale.

Je le répète une fois de plus : l'homme n'est pas la mesure du Cosmos. Nous devons ouvrir les yeux sur la Réalité d'un Cosmos créé à la Mesure de son Créateur. Ce phénomène pathologique par lequel l'Homme croit pouvoir reconfigurer l'Univers pour l'adapter à sa nature animale est à l'origine de son interrelation négative avec la Nature. Les calottes polaires perdent de la masse depuis le début des temps géologiques ; leur état actuel est dû à leur consommation par l'écosphère.

La ligne du temps géologique ne ment pas et ne souhaite pas cacher de vérité. Aucun monde ne peut maintenir indéfiniment la vie à sa surface. Le système cosmologique est fondé sur ce fait capital. La relation de la matière à l'espace et au temps est soumise à un processus de naissance, de croissance et d'épuisement.

Chaque Planète qui est transformée par la création de l'Arbre des Espèces en un Monde s'ouvre sur un espace de temps pendant lequel tout son système physique est mis au service de la Vie. Mais cette servitude consume ses forces, ses ressources, et lentement mais progressivement, tout l'édifice érigé pour abriter la Vie commence à s'épuiser, son édifice s'affaiblit et finit par s'effondrer. C'est pendant cette période entre le commencement et la fin que la vie doit s'élever au-dessus de son origine, regarder vers les cieux et se lancer dans la grande aventure finale, à la recherche d'un nouveau foyer dans l'univers

Politiquement et historiquement parlant, cela signifie que si la Vie est prise dans les lois de sa propre autodestruction, par la division de ses forces sous les intérêts de bêtes sauvages qui refusent de former une Unité Ontologique Universelle, ce Monde verra l'Arbre des Nations réduit en poussière et le Fruit qui devrait donner aux Cieux la Fin Métaphysique recherchée, un Monde pour l'Eternité, perdu et se fanant comme un fruit pourri. L'épitaphe ne peut être autre que : "Ci-gît ce qui aurait pu être mais n'a pas voulu être parce qu'il croyait qu'il ne pouvait pas être.

La politique ne peut donc pas s'aliéner de l'Histoire, de la Religion ou de la Science. Malheureusement, le 20ème siècle a apporté un modèle de Politique aliénant et aliéné dans le développement duquel l'Histoire ne compte pas, la Religion doit être éliminée et la Science soumise à l'intérêt du Pouvoir de la Bête Politique. Et c'est sur cette base d'un Pouvoir Politique omnipotent, prédateur et bestialisant que le 20ème siècle a été conduit à l'Abattoir des Guerres Mondiales.

Comme l'a dit le père de l'éthologie : du comportement en action, nous déduisons les racines de la pensée.

Si quelqu'un croit encore que les guerres mondiales étaient un exercice civilisateur sain, alors la porte de la troisième guerre mondiale est ouverte. Le fait est que le comportement fratricide suicidaire-extinctionniste du 20ème siècle a mis à jour une racine pathologique intensément active dans la Race Humaine, qui affectant son appareil intellectuel a conduit au Génocide des Guerres Mondiales. En termes éthologiques, cette affirmation se traduisait par une négation de la nature positive des informations que les sciences fournissaient à l'humanité. Les informations téléonomiques fournies aux nations sur la structure de l'Univers étant fausses, le comportement des nations devait, par logique, mettre le cap sur la déprédation fratricide massive qui était naturelle au 20ème siècle.

Pour en revenir à l'exemple du conducteur sur la route, si l'on manipule le GPS qui devrait le conduire à un point et qu'on dévie sa route vers un précipice, le conducteur, basant sa confiance sur la véracité des informations fournies, ira droit dans l'abîme.

À partir du moment où la science a aliéné au XIXe siècle les informations sur lesquelles la civilisation chrétienne a construit le monde moderne, il était impossible d'empêcher la chute des nations dans l'abîme des guerres mondiales. La force fratricide que la Réforme protestante a déclenchée a été alimentée par la guerre de la Raison contre la Foi. Une fois que l'athéisme scientifique a conquis les universités, la politique des rois du 20e siècle a mis le pied sur l'accélérateur. L'inertie a fait le reste. Et ces forces sont toujours à l'œuvre.

La Politique Mondiale de ce 21ème siècle doit corriger ce Mal par la Création d'un Conseil de l'ensemble des Nations dont la fonction historique universelle sera d'empêcher la Manipulation des Informations Téléonomiques dont dépend le Comportement des Êtres Humains. Mais cela ne peut se faire sans provoquer et activer un mouvement révolutionnaire intellectuel qui mettra fin à ce modèle politique aliénant qui a conduit le XXe siècle à l'abîme des guerres mondiales et qui, aujourd'hui, sous d'autres hypothèses, impose la dictature du chacun pour soi comme facteur de survie.

Mesdames et Messieurs, la biosphère n'a pas été créée pour subsister éternellement. Vous vivez dans un monde qui n'existe que dans vos têtes. Le processus d'épuisement des forces de la nature est entré dans sa dernière ligne droite. C'est le phénomène auquel nous assistons aujourd'hui. Nous avons perdu des milliers d'années à nous dévorer nous-mêmes.

Que l'Homme soit intervenu à l'ère atomique dans le processus d'épuisement de la biosphère, bien sûr.

Le fait que ce processus soit irréversible est également considéré comme allant de soi.

Le fait essentiel est que l'horloge géologique est à court de temps. Devant l'Être humain, fruit de l'Arbre de vie sur Terre, deux portes s'ouvrent :

Le genre humain peut s'élever et retrouver le sens de son existence, faire le dernier grand saut dans l'évolution de son histoire, et se planter dans l'éternité comme un enfant de Dieu, ayant accès à une intelligence illimitée à l'image et à la ressemblance de celle de son Créateur.....

... ou elle peut préférer sombrer dans la condition des bêtes et être engloutie par la Biosphère qui s'effondre.

Le choix est devant nous. Chacun doit ouvrir sa bouche et s'exprimer. La création de l'homme n'est pas terminée. La formation de l'homme à l'image et à la ressemblance du fils de Dieu est toujours en cours, et l'homme-bête sera laissé derrière comme toute autre bête du passé.

Mesdames et Messieurs, arrêtez de pleurer et agissez. La cosmologie du XIXe siècle a été la racine d'où sont sortis tous les noyaux d'information qui ont rendu folles les nations du XXe siècle. Assez de la gauche et de la droite, de l'athéisme et du matérialisme. Le genre humain est l'homme, dont le chef intellectuel spirituel est le créateur. Nous avons été créés pour nous élever à la nature des enfants de Dieu et pour quitter notre berceau, la Terre, et participer pour l'éternité à la Vie de l'Univers.

Le comportement que l'Histoire de notre Genre nous a montré révèle clairement que nos pères souffraient d'une pathologie intellectuelle maligne qui les empêchait d'être des hommes et les maintenait dans la condition de bêtes prédatrices homicides. Cette pathologie maligne est toujours active. L'inertie de son activité demeure. L'étiologie psychopathologique déterminante des guerres mondiales montre clairement que les sources du savoir civilisateur sont : La Religion et la Science, et qu'à partir du moment où ces deux Forces téléonomiques, la Foi et la Raison, ont été jetées l'une contre l'autre, la dérive du Comportement des nations vers le Suicide de masse que la Réforme protestante a mis en marche est devenue inévitable.

Briser cette dérive sera le travail de ce 21ème siècle.

Se débarrasser de la bête en l'homme sera la victoire de l'humanité à léguer au 22e siècle.

Au-delà, c'est Dieu qui décidera des mouvements de notre monde.

Nous avons perdu un temps de plusieurs millénaires pendant lequel, à ce stade de l'histoire de l'humanité, si nous avions eu le bon sens, nous aurions déjà dû voyager dans les cieux. Nous savons tous ce qui s'est passé et pourquoi nous n'avons pas été en mesure de reprendre le fil de notre Création. Il est inutile de perdre du temps à accuser des rois, des empereurs et des dieux qui ont bâti leurs empires sur les cadavres de millions d'êtres humains. Il y a les livres d'histoire pour faire taire toutes les bouches. Ce qui est vrai au-delà de toute question et de toute contestation, c'est que l'homme ne peut pas rattraper le temps perdu sans serrer la main de son Créateur. En notre Créateur, nous disposons d'une Intelligence illimitée pour révolutionner tous nos concepts d'Espace, de Matière et d'Energie. La Porte est ouverte, nous n'avons qu'à la franchir, nous laisser révolutionner par celui qui est par essence Révolution Universelle, et sans Peur de l'Avenir relever la tête, nous défaire des tares animales et des tics de bête dont notre monde a hérité, et nous mettre au travail.

La mort est une force aveugle qui accomplit son destin, nous ne pouvons la vaincre sans Dieu. Mais avec Dieu, son Invincibilité est la nôtre.

Dans cette Introduction à la Cosmologie du XXIe siècle, je pose les bases de la Fin de la Cosmologie du XXe siècle, et mets au service des bâtisseurs de la Nouvelle Cosmologie les présupposés qui vont révolutionner la Relation de l'Homme avec l'Univers et son Créateur. En lisant cette INTRODUCTION, vous découvrirez la véritable architecture de la biosphère et la relation entre l'écosphère et le système astrophysique dont dépend la vie sur Terre. L'impasse dans laquelle nous nous trouvons après l'ère atomique ne doit pas être résolue par des rafistolages et des postures écologistes. La nécessité pour l'humanité de s'unir dans un Arbre des Nations, lié à une Géopolitique dans laquelle la Science, l'Histoire et la Religion soutiennent la Civilisation pour les siècles à venir, est au-delà des intérêts économiques et des principes idéologiques.

La mort vient chercher sa proie. C'est sa nature incréée. Nous avons ouvert la porte de notre monde il y a des millénaires. Tout monde qui naît de la poussière doit retourner à la poussière. C'est la loi du Cosmos. Et c'est la loi de Dieu que tout monde qui embrasse son esprit surmonte le destin de la matière et reste dans l'univers. C'est l'Alliance qui a été signée par Jésus-Christ avec son sang, et qui doit se traduire en ce siècle par la création de l'Arbre de la Plénitude des Nations, la Vie avec l'esprit fixé dans les Cieux. Nous sommes créés pour être éternels.

Les Cieux nous attendent, mais pas avec les Technologies contre nature dont le début et la fin sont la destruction naturelle de la Guerre, ni avec la Morale de la Guerre Fratricide qui dévore l'humanité depuis six millénaires et continue à dévaster des vies au nom d'idéologies, d'intérêts économiques et de religions incapables de lever les yeux du sol. Dieu et l'Homme, le Créateur et la Créature se sont réunis pour donner un avenir à cette fin en créant un Nouveau Départ. Et il en sera ainsi.

 

C.R.Y.S. (RPI . Z-229-20 )

 

HISTORIE DIVINE