web counter

cristoraul.org " El Vencedor Ediciones"

 

LE COEUR DE MARIE

VIE ET TEMPS DE LA SACRÉE FAMILLE

CHAPITRE TROIS

"JE SUIS LE DÉBUT ET LA FIN".

XXXIII

Le livre de la vie

 

N'avez-vous jamais vu le papillon blanc bondir gaiement de fleur en fleur, chantant gaiement chaque seconde de ses vingt-quatre heures d'existence ? N'avez-vous jamais aimé le chant de l'oiseau qui chante entre les barreaux de sa cage, en vous demandant ce que vous feriez à sa place ? Ne vous êtes-vous jamais arrêté pour compter les étoiles qui s'insèrent dans un coin du port, lorsque le soleil arrose les eaux de midi de flèches dorées, capables d'émoustiller la pierre dure que certains d'entre nous ont pour cœur ?

Qu'il est beau de revoir heureux celui qui se trouvait perdu dans les déserts de son insupportable solitude ! Pourquoi l'homme doit-il mesurer l'immensité des cieux avec le mètre de la hauteur de son corps ? Combien d'années-lumière à la ronde recouvre l'âme qui sourit béatement parmi les oiseaux chanteurs et les papillons volant de galaxie en galaxie sans craindre l'éternité et l'infini ?

C'est Lui, Il revient, les étoiles se lèvent sur leurs colonnes, les galaxies tapent dans leurs mains, les dieux chantent la danse de la victoire au feu du bûcher où l'Oiseau Phénix renaît de ses cendres pour ne jamais retourner aux flammes.

Dieu n'a dit à ses Frères que ces mots :

"Voici Jésus, mon Fils bien-aimé".

Et dans ces cinq mots était contenu tout le mystère de l'Avenir de la Création entière. Les dieux se sont agenouillés et ont vécu le bonheur de Dieu le Père aussi intensément qu'ils ont vécu la tragédie du Frère disparu. Il leur a suffi de voir Son Bonheur pour savoir qu'Il était leur égal, TOI-Dieu, le Compagnon que Dieu cherchait en eux et ne pouvait trouver.  

XXXIV

Puis, après que ce temps de bonheur se soit écoulé, du cœur de la Victoire de Dieu le Père, l'Esprit du Créateur s'est éveillé en Lui Dieu. Dieu le Père a pris son Fils unique, Jésus, a laissé son Monde entre les mains de ses Frères les dieux, et transformant le Cosmos en un champ de matière première a créé l'Océan des Cieux. Dans cet océan d'étoiles, l'Esprit Créateur a semé la graine de l'Arbre de Vie. Et quelque part dans cet Univers, un monde est né, avec son Royaume, le premier des Peuples qui devaient habiter pour toujours dans le Paradis que Dieu a créé pour Son Fils.

Dieu a cultivé la Civilisation du monde de ce Premier Jour de la Première Semaine de la Création, lui a donné une constitution monarchique comme système social, et a engendré dans son roi un frère pour son Fils. Puis Il prit le Royaume du premier jour de la première semaine de la création et le conduisit à sa demeure dans le Paradis de Dieu.

Lorsque ce Premier Royaume est arrivé au Paradis, son Peuple a constaté que le Ciel est un miroir reflétant toutes les étapes de l'évolution de la vie, depuis les premiers stades de la préhistoire jusqu'à l'aube de l'histoire.

Le Pays des Merveilles fut alors appelé par les dieux.

Et il en a été ainsi, jusqu'à cinq fois que cet événement a eu lieu. Le Créateur a semé cinq fois la graine de la Vie dans l'Univers des Cieux. Cinq mondes sont nés parmi les étoiles de l'Univers, chaque monde avec sa Civilisation, chaque Peuple avec ses caractéristiques ontologiques personnelles, chaque royaume avec sa propre constitution sociale, avec son roi à sa tête. À la fin du cinquième jour de la première semaine de la création, le Paradis de Dieu s'était transformé en Empire. Dieu était assis dans le Dôme du Pouvoir en tant que Juge universel suprême, et à sa droite le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs de son Empire, son Fils premier-né, Jésus, Dieu le seul engendré.

Pendant ces cinq jours de la première semaine de la création, le gouvernement de son empire a été laissé par Yahweh Dieu entre les mains de ses frères et fils. L'histoire de cet Empire est écrite dans le Livre traitant des Origines et de l'Histoire du Ciel. Le jour où ce sera notre tour de nous élever vers le Monde d'où est descendu Jésus-Christ, nous aurons l'occasion de tout savoir sur la création des Cinq Mondes qui formaient l'Empire du Paradis avant la Création de notre Monde, le Sixième dans le Temps. Noms, lignes d'évolution, constitution astronomique, constitution sociale, et ainsi de suite. Toutes ces choses sont écrites dans les livres traitant des Chroniques de l'Empire de Dieu.

XXXV

Il arriva alors que le quatrième jour de la première semaine de la création, l'un de ces princes de l'Empire de Dieu découvrit une graine.

C'était la graine de l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

Sa première manifestation a été le Doute. Sa conséquence finale, son fruit, fut la Guerre, un fruit que très bientôt tous les royaumes de l'Empire auraient le temps de goûter.

Que Jésus, le Roi des rois et Seigneur des seigneurs, était le Fils unique de Dieu, voilà ce que savaient tous les citoyens de l'Empire de Dieu.

Le croire ou ne pas le croire était une autre affaire. Mais le doute ou non était une question qu'aucun enfant de Dieu n'a jamais pensé à même envisager.

Le fait est que Dieu et Son Fils ont fait l'aller-retour entre l'Empire et l'Univers et entre l'Univers et l'Empire, et que des millions d'années se sont écoulées entre l'aller et le retour. En ce Quatrième Jour de la Première Semaine de la Création, l'un des Princes a vu dans le Doute quant à la véracité de l'Unigéniture de Jésus, le Roi des rois et Seigneur des seigneurs, la porte dans laquelle reconfigurer la structure de l'Empire du Ciel selon sa pensée. Pourquoi lui, Satan, le fils de Dieu, ne recevrait-il pas la régence de l'Empire pendant les Périodes de Création ?

C'est une pensée qui n'avait jamais effleuré l'esprit de quiconque. Et qui, curieusement, a trouvé des oreilles pour pousser. Et elle a grandi. Ainsi surpris par la Rébellion de ce fils de Dieu et de ses alliés, le Paradis est devenu un enfer.

Conjurées par les Rebelles dans ce qu'on a appelé l'Axe du Dragon, les armées du Dragon se sont lancées à la conquête du Trône du Roi des rois et du Seigneur des seigneurs.

C'était la première guerre mondiale du ciel.

Satan à la tête de l'Axe du Dragon, ses armées ont balayé les frontières des royaumes voisins et se sont avancées vers Sion pour conquérir le Trône du Roi des rois.

Abasourdis, stupéfaits de ce qu'ils voyaient, incapables de réagir à la surprise, les Frères et les enfants de Dieu qui refusaient d'accepter ne serait-ce que la possibilité d'une telle reconfiguration ; depuis les murs de la Cité de Dieu, les Princes de la Maison de Yahvé et de Sion observaient l'avancée des forces du Dragon et la débandade des Peuples de l'Empire vers la Jérusalem des dieux.

En effet, rien de ce que les Frères et les fils de Dieu leur ont dit de déposer les armes n'est entré dans l'esprit de Satan et de son peuple. Ainsi, surmontant la première surprise, la contre-attaque l'emporte.

Les dieux ont ouvert le Sceau de leurs origines et les Princes se sont nourris de leur force. Les princes Gabriel, Michel et Raphaël revêtent l'invincibilité des dieux, ravagent l'ennemi, le repoussent dans ses royaumes, l'assiègent dans ses forteresses, le capturent et l'enferment dans ses palais jusqu'à ce que le Juge de la Création revienne et prononce sa sentence.

Il arriva donc que lorsque le Père et le Fils revinrent des Cieux de la Création en apportant par la main un nouveau Royaume au Paradis, les fils de Dieu vinrent à leur rencontre, mais Satan n'était pas parmi eux.

Il a suffi à Dieu d'un regard pour comprendre pourquoi. Mais voulant tout laisser dans la leçon apprise et ne voulant en aucun cas que Son Fils découvre l'existence de la Science du bien et du mal, Il ordonna à tous Ses enfants de se présenter devant Lui pour la célébration de la Fête d'Accueil du Royaume le Quatrième Jour de la Première Semaine de la Création.

Et c'est tout.

Comme il était naturel, l'Empire s'est habillé pour la fête de bienvenue. Le Royaume du Quatrième Jour de la Première Semaine de la Création a élu domicile dans l'Empire du Fils de Dieu ; son Roi a été présenté à la Famille des Dieux.

La joie alors.

Le souvenir du souffle du dragon enflammant la guerre est devenu le souvenir d'un cauchemar disparu et qui ne reviendra jamais.

La joie dans le pardon.

Ainsi, l'aube s'est levée le cinquième jour de la première semaine de la création. Une fois encore, Dieu et Son Fils ont laissé la régence de Son Empire entre les mains des membres de la Maison "de Yahvé et de Sion".

Et au fil des milliers d'années, l'incroyable s'est reproduit.

Comme une mule qui n'apprend jamais sa leçon, Satan s'est à nouveau déplacé dans l'ombre. Il a trouvé des alliés et ils ont conspiré pour réveiller le Dragon.

La décision prise, le plan de conquête de l'Empire sur la table, la nouvelle guerre, la Seconde Guerre Mondiale du Ciel, est faite.

Une fois encore, les dieux et les princes du Ciel ont été pris par surprise.

Bon Dieu, comment expliquer que cette nouvelle rébellion leur avait explosé à la figure ! Même s'ils gagnaient, et sur la Victoire ils n'avaient aucun doute, l'incapacité de la Maison de Dieu à maintenir la paix serait démontrée à jamais.

La réflexion s'est installée.

Que se passait-il ?

Comment de simples créatures d'argile pourraient-elles oser mettre en doute la véracité du Fils unique de Dieu ?

Ou bien osent-ils simplement rêver de forcer Dieu à faire leur volonté et donner le feu vert à la transformation de l'Empire en un Olympe de dieux soumis à une loi d'immunité vis-à-vis des lois du Ciel ?  

XXXVI

Et c'est ainsi que la deuxième guerre mondiale du Ciel s'est terminée de la même façon. Le Dragon a été neutralisé, enchaîné et gardé jusqu'au retour du Juge de l'Empire.

Mais c'était une victoire amère. Une victoire qui n'avait pas le goût du triomphe pour les vainqueurs. Ils avaient fait défaut pour la deuxième fois à Celui qui, en son absence, leur avait confié la régence universelle. Que se passerait-il à son retour ? Comment pourraient-ils expliquer ce qu'ils ne pouvaient eux-mêmes comprendre ?

Enfin, Dieu et son Fils sont revenus de l'océan des étoiles. Main dans la main, ils ont apporté un nouveau Royaume, comme toujours avec leur Prince à sa tête.

Avec la joie du Père qui vient de donner naissance à un nouveau fils, du Fils qui salue la naissance d'un petit frère, le Père et le Fils sont rentrés chez eux.

Ici, la même chose s'est reproduite. Pendant un instant, le Fils a découvert dans le ton de son Père donnant l'ordre de présenter tous ses enfants devant Lui quelque chose... quelque chose de mystérieux. Mais elle n'est pas allée plus loin.

Et encore une fois, Dieu a pardonné aux Rebelles.

Cependant, Il savait qu'une action révolutionnaire était nécessaire de toute urgence. Il ne pouvait pas permettre qu'une troisième guerre mondiale éclate pendant son absence du Ciel.

Soit il reconfigurera la structure de son Empire, soit tôt ou tard sa Création deviendra un Olympe de dieux jouant à la guerre avec la responsabilité de celui qui a une immunité totale et absolue des lois.

Il ne pouvait pas permettre que cela se produise. Il s'est donc levé pour chercher la réponse que les faits exigeaient.

Et c'est ce qui a été fait.

Dieu a trouvé la réponse.

Les événements ont exigé qu'il ouvre sa Création à tous ses enfants. Ainsi, la prochaine fois que l'Esprit du Créateur déploiera ses ailes au-dessus de l'Univers, tous ses enfants l'accompagneront.

À partir du sixième jour, la création serait transformée en un spectacle ouvert à tous les mondes. Et qui plus est, tous Ses enfants participeraient au processus de formation des Nouveaux Mondes.

C'était la première étape pour fermer la voie par laquelle le Paradis de Dieu finissait par devenir une prison pour ses créatures. Merveilleux et ce que vous voulez, mais une prison.

Quant à savoir pourquoi les Peuples de Sa Création ne concevaient pas tout à fait leur existence comme un Arbre dont ils étaient les Branches, Dieu a conçu la Création d'un Nouveau Peuple, composé de tous Ses enfants, et dans lequel la fusion de toutes leurs Civilisations en Une Nouvelle Civilisation, une fois leur entrée au Paradis accomplie, ce Nouveau Peuple servirait de mortier nécessaire pour que les briques collent ensemble et forment un édifice compact, solide et indestructible.

La projection des Cinq Civilisations des Royaumes existants sur la Vie Humaine opérerait, dans leur fusion, la Naissance de cette Nouvelle Civilisation qui, se répandant dans le Paradis, les unirait toutes dans l'âme de cette Nouvelle Civilisation dans laquelle chacune des existantes se refléterait et vivrait. Créé non pas pour le Pouvoir mais pour être le corps de l'esprit de Sagesse dans sa Création, le Peuple Humain réaliserait la Fusion sans laquelle le Doute, mère de la Guerre, avait été possible.

Quant au doute de savoir si le Roi des rois et Seigneur des seigneurs de l'Empire du Ciel était Dieu le Fils unique, c'est avec leurs yeux qu'ils devaient le voir.

Ainsi, à la naissance du sixième jour de la première semaine de la création, Dieu a pris tous ses enfants et les a conduits au lieu d'origine, l'Univers.

Dieu a créé les Cieux et a créé la Terre.

Il a créé la Terre au-delà des frontières des galaxies.

Et Il l'a créée là pour que Ses enfants puissent voir ce qui se trouve au-delà du Cosmos, l'Abîme couvert par cette Ténèbre à laquelle le Vrai Dieu Unique a réduit le Cosmos incréé en cette Heure qui a précédé la Naissance du Père et du Fils.

En même temps, Il a éclairci le mystère de ce qui se trouve au-delà des limites du champ des galaxies. Par ce geste, Dieu disait à ses enfants ce qui arriverait à quiconque oserait déterrer à nouveau la hache de guerre. La sanction contre le Rebelle serait la peine de bannissement dans les Ténèbres, d'où il ne reviendrait jamais, et où pour l'éternité il y aurait des grincements d'os et des grincements de dents.

Puis, lorsque la scène a été construite, tous les spectateurs se sont assis. Dieu a regardé son Fils, il s'est avancé, et ouvrant sa bouche, il a dit :

"Que la lumière soit".

   

ET LA LUMIÈRE DEVINT HOMME...

AFIN QUE TOUS CEUX QUI VEULENT VIVRE

PUISSE VIVRE À JAMAIS

 

 

LE COEUR DE MARIE